Vos cotisations sociales retraite

Votre bulletin de paie énumère l’ensemble des cotisations sociales qui vous sont prélevées
Et qui permettent le financement des prestations d'assurances sociales, d'allocations familiales, d'accidents du travail et de maladies professionnelles, d’allocations chômage, des pensions de vieillesse et de retraites complémentaires. 

Les cotisations de retraite complémentaire :
La répartition étant la base du système français, les cotisations prélevées sur votre salaire brut sont immédiatement utilisées pour payer les pensions des retraités d’aujourd’hui. Elles constituent ainsi un élément essentiel dans le financement des régimes de retraite complémentaire.

 

 

Les cotisations sociales, comment ça marche ?

  • À quoi servent les cotisations retraite ?

    Quand vous partirez en retraite, les cotisations retraite serviront à déterminer le montant de votre pension. En effet, les cotisations retraite prélevées sur votre salaire seront transformées en points de retraite. La somme de ces points déterminera votre pension de retraite.


  • Prélèvement automatique sur salaire

    En tant que salarié du secteur privé, vous cotisez obligatoirement :

    • À une retraite de base. Les cotisations sont alors prélevées par l’URSSAF.

    • À une retraite complémentaire (Arrco et Agirc si vous êtes cadre). Les cotisations sont alors prélevées par Réunica.

    En lisant votre bulletin de paie, vous constaterez que votre salaire se décompose en plusieurs tranches à partir desquelles sont calculées vos cotisations. Elles sont réparties entre vous (40 %) et votre employeur (60 %). 


  • Le calcul des cotisations

    Montant des cotisations  =  Assiette de cotisation  x  Taux de cotisation

    • Assiette de cotisation : elle représente tout ou partie du salaire brut soumise à cotisation de retraite complémentaire. L’assiette des cotisations est ainsi découpée en tranches de salaire, en fonction du plafond de la Sécurité sociale. Elle diffère selon que vous êtes cadre ou non-cadre.

     Taux de cotisation (part patronale et part salariale) : il s’agit du pourcentage appliqué sur l’assiette de cotisation. Il est réparti entre le salarié et l’employeur et diffère selon le régime de retraite.


  • Vos cotisations deviendront des points de retraite

    Chaque année, vos cotisations de retraite complémentaire sont transformées en points de retraite.

    Le nombre de points de retraite annuel est égal au montant des cotisations (salariales + patronales) prélevées, divisé par le prix d’achat d’un point (Arrco et/ou Agirc si vous êtes cadre).

    Les prix d’achat sont fixés en fonction de l’évolution du salaire moyen constaté au cours de l’exercice précédent.


  • Et pour vos cotisations prévoyance ?

    La prévoyance collective vous apportera (ainsi qu’à vos proches) une sécurité indispensable pour certains risques lourds comme le décès ou l’invalidité.

    Dans le cas où votre entreprise a souscrit un contrat RÉUNICA Prévoyance, vous cotisez pour bénéficier de certaines prestations, en complément du régime général de la Sécurité sociale. Ces prélèvements seront effectués directement sur votre salaire et seront donc inscrits sur votre bulletin de paie.


  • Conditions particulières de cotisation des fonctionnaires exerçant une activité secondaire dans le secteur privé

    Les conditions de cotisation des fonctionnaires exerçant un activité secondaire dans le secteur privé changent au 1er avril 2016.
     
    Les salariés dont l’activité principale relève de la fonction publique et qui exercent une activité secondaire dans une entreprise
    du régime général étaient jusqu'à présent exonérés de la part salariale des cotisations de retraite complémentaire.
     
    A compter du 1er avril 2016, les intéressés cotiseront auprès des régimes Arrco et Agirc (s'ils ont le statut cadre)  au titre de leur activité
    secondaire. En contrepartie des cotisations versées, des droits leur seront attribués.
     
    Les employeurs concernés devront donc  verser la totalité des cotisations, part patronale et part salariale, dès le 1er avril.
     
    Textes de référence :
    Article D. 171-3 du code de la sécurité sociale modifié par le décret n° 2015-877 du 16 juillet 2015.
    Circulaire Agirc-Arrco 2016-2 DRJ du 1er avril 2016.

Restez informé
Actualités, informations, conseils
Découvrez vos magazines
Nous suivre tw.jpg g+.jpg yt.jpg